Un déni de désir

vendredi 14 mars 2014 Ingrid | Mémorables oublis 6 Comments


Oui j'adore l'émission "Baby boom".
Oui je like parfois des photos de nourrissons
Oui j'ai une photographe de futurs parents et de naissances dans mes lectures.
Oui je lis des billets qui traitent des bébés, des grossesses, de la décoration des chambres etc...

Mais delà à dire que je ne veux pas voir la vérité en face. Non.

Je n'envie absolument pas ces femmes et ces couples qui vivent les plus beaux 9 mois de leur vie pour ensuite vivre les prochaines années. À 3. À 4 etc...

Je suis emplie d'empathie. Ce qui ne veut pas dire que j'envie.

Une femme ronde, c'est magnifique.
Un couple qui affiche son bonheur de devenir parents, c'est beau.
Un père qui ne peut retenir ses larmes en découvrant son enfant, c'est très touchant. Je n'ose imaginer les sentiments multiples et magnifiques que peut procurer une telle aventure. Mais ça s'arrête là.

Pourtant, lorsque j'ai regardé la première saison de "baby boom", j'avais peur que les hormones se réveillent. Que nenni ! À se demander si j'en ai et si oui, s'ils existent. Car à ce jour, toujours aucune envie en vue. Fort heureusement. Je veux bien être heureuse pour ceux qui désirent un enfant, féliciter lorsque celui-ci pointe le bout de son nez, faire les rayons de puériculture à la recherche d'un cadeau, aimer des femmes enceintes et des nourrissons en photo mais delà à m'imaginer à leur place, faut pas déconner. J'ai déjà essayé et bizarrement, je ne m'y vois pas. Ne me projette pas.

À chacun son bonheur. Et il est clair que celui-là n'est pas le mien.

6 commentaires :

  1. la grossesse, ça me fait envie. Mais alors tout ce qui se passe après, ça me terrifie. Et ça ne me fait pas envie du tout. Je pense que la case "bébé" n'est pas obligatoire pour être heureux et épanoui ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai mal au ventre et pas mal de nausées en ce moment... Au travail, la BS de ma patronne me dit : "tu attends peut-être un heureux événement", j'ai cru que j'allais faire une syncope. Pour moi, ça serai plutôt un événement cauchemardesque oui! Ma patronne est pareille : "non mais si jamais c'était le cas, il faut bien réfléchir, tu es installée avec ton mec depuis des années blablabla" mais c'est MORT. Peut-être que j'aurai des enfants un jour mais avant une 10aine d'années, j'me laisse le temps d'avoir envie, parce qu'effectivement, pour le moment, c'est niet. Et ce n'est pas parce que je fais gouzi gouzi aux petits qui viennent avec leurs parents au resto que j'en ai envie.

    RépondreSupprimer
  3. avant d'avoir ma fille (il y a plus de 11 ans quand même) je voulait être maman mais surtout pas être enceinte et accoucher!!! La peur de ce que l'on ne connait pas peut être!!! et puis finalement, 11 ans après je me rend compte que c'est pas la grossesse ( ou l'accouchement) le pire!!! LOL

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beau ne pas être maman, j'aime bien fureter sur leurs blogs... Et je suis toujours attendrie par les tous petits. Ce qui ne m'empêche pas d'être sûre d'avoir fait le bon choix en décidant de ne pas être en couple et de ne pas devenir mère.

    RépondreSupprimer
  5. lol j'étais entrain de lire ton article quand j'ai reçu une notif où tu likais une de mes photos instagram avec ma petite Léonie...
    J'aurais tendance à penser que c'est "dommage" une vie sans enfant. Mais bon chacun ses envies et ça ne sert à rien d'aller contre ses envies pour "faire comme les autres". Et je comprends que ça puisse faire peur quand on sait l'investissement personnel et financier que celà implique. :)

    RépondreSupprimer
  6. J'adore le commentaire de Yannick... En quoi c'est "dommage" une vie sans enfant ?
    Parce que franchement moi lorsque j'entends le nombre de parents se plaindre à tout bout de champ de leurs enfants, de ne plus pouvoir faire ci ou ça, etc. je me dis que c'est "dommage" d'avoir des enfants et de se plaindre tout le temps :-)
    C'est un vaste débat, que la vie avec ou sans enfant... Mais aujourd'hui et dans notre pays, nous avons la chance de pouvoir décider de ce qui nous convient et ça c'est un luxe très appréciable. Alors arrêtons de parler de déni ou je ne sais quoi lorsqu'une femme ne veut pas devenir mère... C'est son droit, respectons-le ;-)
    des bises

    RépondreSupprimer