Deux jours par an

mardi 24 juin 2014 Ingrid | Mémorables oublis 3 Comments

(spa nous hein)

Elle est repartie aussi vite qu'elle est arrivée. Avec son sourire, sa bonne humeur et son chéri. Un week-end prévu depuis seulement 3 semaines, auquel je ne m'attendais pas. Financièrement, c'est chaud des deux côtés mais les choses ont fait qu'elle a pu faire un énorme détour par ici.

Comme quoi il ne suffit pas de partir à l'autre bout du monde et claquer des milles et des milles pour passer de très bons moments. Un barbecue, des rires, une lampe branchée à une batterie de modélisme pour faire durer la soirée. Puis le lendemain, direction pique-nique sur les hauteurs alsaciennes.

Et *pouf*, elle n'est déjà plus là. Les larmes difficilement retenues au moment de se dire au revoir, quelques conneries et grimaces balancées à travers la vitre pour alléger un peu la peine au cœur de la voir partir et attendre 2015, au plus tard, pour se revoir ici ou dans la capitale.

La vie fait parfois très bien les choses. Mais pas assez à mon goût. Elle est loin. Ça fait chier. Mais je me dis que notre amitié ne serait pas toujours aussi belle et forte si nous nous voyions trop souvent. Du moins, j'essaye de m'en convaincre afin de ne pas regretter cette distance.

Quand à son chéri ? J'en savais très peu sur lui. Elle n'avait même pas de photo à m'envoyer, la garce ! Du coup, j'ai stressé comme si je vivais un premier rendez-vous amoureux. Que va-t-il penser de moi ? De Fred ? Allons-nous avoir des divergences ? Est-ce qu'elle se retrouverait dans le rôle difficile d'entre les deux ? J'ai fait en sorte de plus bichonner lui qu'elle. Parce que bon, même si rien n'est jamais acquis, ma Best, je l'ai dans la poche. Mais lui... Et en fin de compte, je me suis mise beaucoup de pression pour rien. Puis, il la rend heureuse. Et rien que pour ça, je ne peux que l'adorer.

Je pense à ceux qui s'expatrient et qui reviennent chez eux quelques jours seulement par an. Les retrouvailles sont toujours aussi fortes. La distance n'entache en rien les relations. Elles les consolident. Donc ouais, merci aux 407 km qui nous séparent. Vous n'êtes pas faciles à vivre tous les jours mais vous la rendez belle... notre amitié.

3 commentaires :

  1. On est pareilles avec ma meilleure amie... On se voit rarement mais quand on est ensemble, c'est un feu d'artifice. Et en même temps, tant mieux, vu que je pars, on se verra encore moins ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends ce sentiment... ma Best est aussi sur Paris, je l'ai vu en 2013 et ne la verrais surement qu'en 2015, et même si notre relation n'est pas fusionnelle comme j'en rêve, comme nous nous voyons c'est comme si on ne s'était jamais quitté... Quant à ma famille, c'est plus qu'évident que la distance nous a rendu plus proche, a fait disparaître les tensions... En tout cas je vous souhaite encore pleins de belles années d'amitié ♥

    RépondreSupprimer
  3. Il est difficile d'être séparé de ses amis mais c'est pour mieux se retrouver et vivre des moments uniques et mémorables !

    RépondreSupprimer