Je pourrais vous dire

mercredi 18 juin 2014 Ingrid | Mémorables oublis 8 Comments

Je pourrais vous dire que je vais bien. C'est le cas. Ce silence ici et même ailleurs, n'est pas signe de déprime. Non, je vais bien. Avec plus de hauts que de bas. Mais je n'ai ni l'envie ni le besoin de le raconter à vrai dire. J'ai l'impression d'ennuyer les gens tellement ma vie est normale. Que ce que je fais ne mérite pas d'être publié.

Je pourrais vous dire que Papa va bien également. Même si son moral vacille ces derniers temps. Un jour, il va pleurer à chaudes larmes sans même pouvoir nous l'exprimer avec des mots. Et le lendemain, voire le soir-même, il va pleurer mais cette fois-ci, de rire. En ce moment, on joue au badminton, les soirs au jardin lorsqu'on vient arroser. Il nous regarde avec le sourire. Il a ce réflexe de taper dans le volant avec sa main mais ne sait plus se servir de la raquette. C'est crève-coeur quand même de ne plus pouvoir lui trouver quoi que ce soit à faire pour lui changer l'esprit, raviver des souvenirs, des gestes du quotidien. A côté de ça, Fred est en grande partie responsable de ces jolis moments que j'immortalise en photo. Il fait le con et ça fait rire Papa. What else ?

Je pourrais vous dire que le jardin se porte bien. C'est la période où l'on a rien à faire, juste attendre que ça pousse. Le voisin est parti depuis deux semaines. Ce sont deux semaines de pures vacances pour nous.

Je pourrais vous dire que je fais toujours aussi bien à manger, même sans avoir ma propre cuisine. Mais je n'ai pas d'endroit pour m'essayer à la photo culinaire. Je ne me vois pas repeindre la vieille tapisserie à fleurs du salon des beaux-parents en blanc. Et dans la chambre, je n'ai absolument pas de place et encore moins de lumière pour vous publier des articles de recettes de qualité. M'enfin, si ça en intéresse certains, il y a toujours le fameux flan aux oeufs (recette en second commentaire), qui régale tout le monde.

Je pourrais aussi vous parler de mes kilos en trop qui bouffent mon quotidien. Ma hanche n'ayant toujours pas fait le deuil de la tendinite que je lui ai provoqué lors de ma dernière séance de footing, en avril 2013. C'est très dur de vivre ça. Dans le sens que je suis ultra motivée à courir mais que mon corps ne suit pas. Et toujours pas question de piscine. Ni de vélo puisque j'ai des tendances tendineuses aux poignets. Oui, la fille qui accumule, c'est moi.

Enfin, je pourrais vous dire que je vais fermer ce blog. Je culpabilise de l'avoir rendu ce qu'il est aujourd'hui : un pauvre blog sans intérêt où je donne des nouvelles tous les 36 du mois. Je me refuse de l'arrêter mais peut-être vaudrait-il mieux que je le fasse ? Je suis nostalgique de ce que Mémorables Oublis était, il y a encore 4 ans. Un blog riche de mes mots et maux. Où les articles programmés s'accumulaient au fil des jours. Où j'étais beaucoup lue, soutenue, comprise, où je touchais des gens etc... J'étais tellement contente de ce qu'il était devenu. Grâce à moi mais aussi grâce à vous. Aujourd'hui, il me fait mal au coeur. Il méritait bien mieux que ça ! Je ne peux toujours pas m'y résoudre, même au bout de deux ans.

8 commentaires :

  1. Je pense que si tu ne peux pas te résoudre à fermer ton blog c'est que ce n'est pas le moment :)

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, je ne le connaissais pas il y a 4 ans... Je vais peut-être remonter dans les archives... Tu m'en as donné l'envie !... Mais j'aime bien tes articles divers et variés de personne normale... Ca fait du bien... C'est un partage qui fait du bien de part et d'autre, je pense. Et si tu ne peux publier autant que tu le veux c'est que ta vie est riche par ailleurs et c'est tant mieux, non ?... Désolée de ne pas écrire de commentaire plus souvent... mais je t'assure que je lis chacun de tes articles avec délectation ! Merci à toi... d'être ce que tu es !!! Mymy & Co.

    RépondreSupprimer
  3. Oh non, n'arrête pas ton blog ! Même si tu postes une fois tous les deux mois, ça me va !

    RépondreSupprimer
  4. Sinon, tu fais comme moi, tu fermes ton blog et tu le regrettes trois semaines plus tard, alors tu en ouvres un autre ;)

    RépondreSupprimer
  5. Vais commencer gentilement ...

    C'est super pour ton Papa, que tu puisse le voir sourire et même pleurer de rire, profite de ces moments :-) Pour le reste ça viendra, tu auras ton appart, ta cuisine, tu pourras faire de jolis photos pour nous donner envie de débarquer chez toi et tout :-p

    Maintenant vais te disputer ...

    Ah non hein !!!! tu vas arrêter tes bêtises ^_^ L'inspiration n'est peut-être pas là pour le moment, mais tu écris si bien ça serait dommage de nous en priver. Après, certes, tu es la seule à pouvoir prendre cette décision et je l'accepterais (si tu continues à m'envoyer des mails of course)

    Prends soin de toi ♥

    RépondreSupprimer
  6. @Melgane : Le coeur est plus fort que la raison ;)

    @Mymy and Co : Oh, merci pour ce très gentil message ♥

    @Miel : Je m'accroche ! ;)

    @Mamzelle Papotine : Ah ah je me connais, j'en ouvrirais un de suite après mais c'est justement ce que je souhaite éviter ^^

    @Ginies : L'inspiration n'est plus depuis 3 ans. C'est long quand même ^^" (et je te maile semaine prochaine ♥)

    RépondreSupprimer
  7. Justement, moi, je trouve ça bien et je le laisserai en ligne. On évolue tous, on passe plus ou moins de temps devant l'écran... C'est comme ça. Moi je suis contente de lire de tes nouvelles de temps en temps et même si je ne commente pas à chaque fois, je suis présente et je lis !

    (d'ailleurs faudrait peut-être qu'on s'ajoute sur FB, ça serai plus simple)

    RépondreSupprimer
  8. tu n'es pas obligé de le fermer... même si tu postes moins, il a le mérite d'exister... tu peux t'y replonger à loisirs... tu peux laisser des inconnus y plonger à loisirs...
    Et rien n'oblige à publier tous les jours... il y a des moments où on en ressent plus le besoin qu'à d'autres...
    enfin bref, moi je te lis, souvent tu me fais monter les larmes aux yeux... c'est aussi ça le virtuel, de jolies rencontres ;-)

    RépondreSupprimer