Monsieur vs Beaux-parents

mercredi 2 juillet 2014 Ingrid | Mémorables oublis 0 Comments


Ma rencontre avec Fred n'a pas été des plus banales. Ma mère travaillait dans le même atelier que lui. Ils s'entendaient super bien jusqu'au jour où il lui apprend qu'il est de nouveau célibataire. Pour rire, bien qu'elle savait ce qu'elle faisait, elle lui avoue qu'elle a une fille d'à peu près son âge qui est également seule. Et comment j'étais seule ! Depuis 3 ans et j'étais bien heureuse ainsi. Mais Maman ne le voyait pas de cet œil...

Et puis, vous connaissez le dénouement de cette histoire : nous filons le parfait amour depuis 3 ans ½.

Fred n'a donc pas eu grand mal à se faire accepter par sa belle-mère. Il l'avait dans la poche avant même de me rencontrer ! Quand à son beau-père...

Malheureusement, Papa est incapable de dire ce qu'il en pense. Mais il suffisait de voir son changement de comportement lorsqu'il le voyait débarquer. Le sourire. Il ne le quittait pratiquement pas des yeux et buvait ses paroles.

Aujourd'hui encore, bien que la maladie ait pas mal progressé, ça se voit bien que Papa adore son gendre.

Il est juste regrettable qu'il ne l'ait pas connu avant que sa mémoire lui joue des tours. Je pense qu'il l'aurait adoré. Ce ne fut pas le cas avec les précédents (en même temps, je le comprends).

Non, Fred est celui que Papa aurait adoré pour sa fille. Un jeune homme bien. Qui bosse, ne se drogue pas, sportif et bricoleur. Un grand gaillard avec beaucoup d'humour, de générosité et sensibilité. Et puis, il rend sa fille heureuse et ne montre aucun signe de manipulation, infidélité.

Oui, Papa l'aurait adoré. C'est dommage qu'il ne parle plus ou ne soit plus en état de faire du vélo. Ils auraient passé de chouettes moments tous les deux !

Chaque jour, Papa lui offre un sourire lorsqu'il le voit. Au fond de lui, il le connaît. Il ne peut pas le dire mais son regard ne trompe pas.

Fred est considéré comme son troisième enfant aux yeux de Maman. Il en aurait été de même de la part de Papa. J'en suis certaine.

Ce n'est pas donné à tout le monde d'être aussi bien accepté dans sa belle-famille. Mais que voulez-vous, ce n'est pas pour rien que je suis folle de lui...

0 mémorables oublis :