Vis ma vie de public du Tour de France

jeudi 24 juillet 2014 Ingrid | Mémorables oublis 0 Comments

Après la famille qui est prête à tuer pour avoir une casquette à pois (ici), voici la famille "Je me plains et raconte ma vie à mes voisins".

Cette année, le Tour de France passait chez moi. Mais nous avons préféré Gérardmer car y a plus de spectacle. Sauf que, c'était sans compter sur le beau-frère (vivant là-bas), qui nous a posé un lapin et donc, nous n'avons pas pu être hébergés (oui, car hors de question de monter la tente par un temps aussi automnal et on voulait vraiment être dans les premiers à être bien placés). Nous nous sommes donc contentés d'une ligne droite à une dizaine de kilomètres de chez nous.

Au départ, on souhaitait nous y rendre en quad mais la météo nous en a vite dissuadé. On a donc opté pour la voiture où nous avons pu mettre la table de camping, le parasol et les fauteuils pliants. Bref, l'attirail des pique-niqueurs. Au final, les gens étaient bien contents de profiter de notre radio. Certains ont envié notre table, nos fauteuils et notre parasol qui nous a protégé du vent froid.

A notre gauche, un couple collé à nous. A notre droite, bord de route vide sur 8m environ. Les vélos venant de notre droite, j'avais installé mon pied d'appareil à ma droite donc. C'était sans compter sur une famille qui vient s'installer juste à côté de nous. Je leur ai demandé, avec politesse s'ils ne pouvaient pas se décaler un peu plus (il y avait largement de la place) afin de ne pas être dérangée lors des prises de vue. Ce à quoi on m'a répondu avec méchanceté "T'avais qu'à réserver ta place". OK. Pas de soucis, Fred et moi avons tout emballé pour le déballer à la droite de ces chers aimables. Autant vous dire qu'ils étaient dégoûtés et ont fermé leur gueule ^^

Bref, on se réinstalle tranquilou. On ressort le poste, les chips (hem) et je montre une photo de Iago à Fred, que j'avais prise au réveil. Et v'là ti pas qu'une femme, à notre droite (j'espère que vous suivez) m'interpelle. Elle a ouït que j'avais un chat. Rien d'exceptionnel me direz-vous. Ni pour elle. Enfin si, faut croire. Car figurez-vous qu'elle m'a tenu la jambe pendant des heures ! (on a débarqué à 10h et le peloton passait à 15h).

Elle m'a gonflé au plus haut point ! Oui, j'aime les animaux, oui j'en ai mais ce n'est pas mon sujet de discussion principal. Pour elle, si. Je n'en pouvais plus de son Garfield et son Misstigri. Fred et son mec se moquaient un peu de moi car ils voyaient bien que je ne rêvais que d'une chose : qu'elle me lâche. Elle a surtout commencé à me gonfler, c'est lorsque je lui ai fait part des croquettes Friskies qui sont assez déconseillées (pour chat comme pour chien) (faites des recherches, vous trouverez pas mal d'informations à ce sujet). Son Garfield a des soucis aux reins. Or, Friskies est connu pour faciliter les problèmes rénaux. Et voilà qu'elle me parle de ses problèmes d'argent et de logement. Alors tu comprends, ça l'a énervé lorsque je lui ai soumis l'idée de changer de croquettes (Whikas n'est pas plus cher que Friskies).

OK, je veux bien que des personnes ressentent le besoin de parler et qu'il est plus facile de le faire avec des inconnus. Mais moi, ça ne me regarde pas, j'en avais que faire et surtout, j'étais venue pour passer une chouette journée. Elle me l'a gâchée. A Fred également. Il était quelque peu irrité que son mec n'ait rien fait pour qu'elle retourne s'asseoir. Oui, parce que madame me parlait debout, face à moi. C'est ainsi que j'ai raté l'échappée d'ailleurs... La bonne femme qui vient sur le Tour de France mais dont elle s'en tape le coquelicot !

Lors du passage du peloton, 5min après l'échappée, j'ai un peu bataillé pour pouvoir prendre des photos. Au final, aucune de bonne. Je n'ai que celles de la caravane prise avec l'iPhone. Merci bien...

Et en parlant de caravane, y en a qui font pitié quand même...

Que les gosses soient contents de récupérer des échantillons, je suis d'accord. Mais que des adultes soient à deux doigts de s'entre-tuer pour un pare-soleil, un porte-clé avec LED ou une casquette LCL, non là franchement, je n'arrive pas à comprendre. Je les trouve ridicules ! J'aurais dû les filmer, surtout une. Elle s'est cassée la gueule dans le fossé d'ortie tellement elle a couru pour être la première à récupérer... le journal de Mickey. Ouais ! Super ! Je lui donnais la quarantaine. Mais attention, le reste de sa famille n'était pas mieux. C'était préparé à l'avance. Qui doit se placer où, comment sauter, agiter les bras et baskets pour courir ou sauter dans le fossé. Mais c'était assez ridicule la façon qu'elle avait (ainsi que les autres membres de sa famille) de montrer sa joie d'avoir récupérer quelque chose ! Gamine... Personnellement, nous avons eu 2 pare-soleil, 2 porte-clés à LED et un échantillon Cochonou. A part le dernier que Monsieur a mangé, le reste est parti à la poubelle... On aurait eu des voisins sympas, on les leur aurait filé mais ils nous ont tellement saoulé, qu'on l'a joué personnels.

Et je ne vous parle pas de la famille qui est repartie aussitôt la caravane passée (la nana qui faisait la gueule car elle n'a reçu que l'emballage du pare-soleil. Limite elle en aurait pleuré. J'vous passe le regard lorsqu'elle a vu qu'on en avait eu deux) ni de ceux qui vont sur le Tour uniquement pour passer à la télé en passant d'incessants coups de fil pour que les autres devant leur télé les localisent au mieux...

Bref, passer une journée sur les routes du Tour de France, c'est génial. J'adore. Mais j'espère sincèrement que la prochaine fois que le Tour passera par chez nous, nous aurons un peu plus de chance en terme de voisins...

0 mémorables oublis :