Redécouvrir les légumes en faisant un jardin

mercredi 6 août 2014 Ingrid | Mémorables oublis 2 Comments

C'est fou comme on peut avoir si facilement d'à priori... Pour ma part, ils sont culinaires (car humainement, je me sers que de ma propre opinion).

Je ne suis pas quelqu'un de difficile. J'ai mes préférences. Je préfère le salé au sucré (pour preuve la semaine dernière en postant une photo de mon chocolat de Pâques de cette année, périmé (et il me reste encore une boîte (on ne parlera pas des chocobons qui arrive à al date de péremption fin août (ne me mitraillez pas par mail, ils seront tous manger (de façon raisonnable afin que je ne pleure pas sur la balance))))). Je préfère manger les aliments le plus naturellement possible et non avec des sauces. Je suis amoureuse des fraises et des pommes. Mais aussitôt transformées, je boude (sauf la tarte aux pommes de ma Moman).

La liste peut être longue... Mais depuis que j'ai un jardin, pour la seconde année, j'apprends à (re)découvrir les légumes. Il y a deux ans, jamais tu ne m'aurais fait manger de l'oignon, ma bête noire culinaire. Maintenant, je le déguste avec plaisir, cru ou bien caramélisé. Le poireau ? Une horreur ! Ça pue ce truc ! À la cuisson, oui. Mais depuis l'hiver dernier, j'ai appris à le savourer en tarte. Un vrai délice... Mais tu me le feras cuire dans le garage (l'odeur m'étant toujours insupportable). Concernant la rhubarbe, ce sont les fils et son goût acide qui me repoussaient. Lorsque j'étais de corvée d'épluchage, je ne pouvais pas penser qu'un jour j'aimerais ce fruit.

Et au grand désarroi de Monsieur, voilà que je mange des tomates cerises. Les tomates, j'en ai déjà goûté. Natures comme à la vinaigrette. Et franchement, ça ne passait pas. Le goût, la texture. Pas loin de la grimace. Jusqu'au mois dernier, lors du cueillage des premières tomates cerises, j'en ai fait goûter à Monsieur (lors de ma commande de graines, j'ai pris uniquement pour lui sans savoir si je faisais les bons choix vu que je n'en mange pas). Des petites, juteuses et goûteuses.

Les Sungold, malheureusement F1, Fred les a adoré. Rien à voir avec les tomates classiques ni avec celles achetées en magasin. Alors ne voulant pas mourir idiote, j'en ai pris une et je l'ai mangé. J'ai adoré. Super bonne ! La tomate craque sous la dent, on ne sent pas les pépins. Et quelle saveur !

Inutile de préciser que maintenant on se bat pour savoir qui va cueillir les tomates (oui parce que de la production et direct au consommateur, c'est tout moi) (monsieur en ayant fait les frais avec les fraises :p).

Bref, l'année prochaine, on augmentera les pieds de tomates. 17 actuellement. On vise 25. Je m'impatiente à planter mes poireaux (ils ne sont toujours pas assez gros pour être mis en pleine terre) et j'espère que l'année prochaine, notre pied de rhubarbe sera magnifique et donc, productif (il n'a pas aimé d'être déplacé au printemps).

Soyons fous. Soyons vegan (paye ton slogan à deux balles)

2 commentaires :

  1. le gout des légumes du jardin n'a rien a voir avec ceux du commerce!!! on le voit chaque jour ici... p'tit loulou pourtant fan de tomates du commerce commençait à en avoir marre!! depuis quelques jours on récolte nos tomates du jardin et bien il redécouvre et les trouve "méga bonnes"
    Idem les courgettes, et pourtant ça n'a pas énormément de gout!! et bien celle du jardin sont fondante, pas pleine de jus!! un délice!!

    RépondreSupprimer
  2. ahah les poireaux j'étais persuadée de détester ça... jusqu'à ce que je me décide genre y a 1 an à tester dans une tarte... et j'ai adoré ^^
    par contre pour les chokobons, j'ai jamais eu de doute :D

    RépondreSupprimer