Bip bip bip...

lundi 23 mars 2015 Ingrid | Mémorables oublis 4 Comments


Depuis plusieurs semaines, j'ai remarqué une sorte de petit ras-le-bol de la vie connectée chez certaines blogueuses. Le monde d'aujourd'hui nous a mené à oublier l'essentiel de la vie et de nous focaliser sur la connectique. Et les bases du plaisir se sont retrouvés tout au fond de la pile des choses importantes du quotidien. Or, cela devrait être le contraire.

Et j'ai décidé que ça allait l'être.

J'ai transformé mon iPhone en console de jeux. Et ça fait mal lorsque tu en prends conscience. Je passais des heures pour ne pas dire des soirées entières à jouer. Ca en réduisait mes heures de sommeil, je passais mes journées à bailler, à ouvrir péniblement les yeux et vider ma vessie tous les quarts d'heure d'un abus de caféine (pourtant je n'aime pas le café et pire, il n'a aucun effet sur moi).

Durant 2014, j'ai dû lire à tout casser, 3 livres. Trois livres en douze mois ! C'était ma moyenne mensuelle il y a encore quelques années de ça. Et le pire, c'est que j'ai acheté plein de livres mais ils traînent dans le tiroir sans même avoir été ouverts.

Quant à la télé... Ah la télé... C'est simple, je ne sais plus ce que c'est que de regarder la télé sans avoir l'iPhone dans les mains. Les films/docu/séries me servaient de bruit de fond tellement j'étais absorbée par mon smartphone.

Et c'est le mal. Vraiment. Car la vie ne se résume par à trois double v ni à un téléphone multi-fonctions.

Le hasard a voulu que mon déclic se fasse au passage de la nouvelle année. Une sorte de résolution qui est venue naturellement dans mon esprit et qui allait me pousser à changer mes habitudes. Car je me refuse de devenir une femme connectée. Je me refuse de devenir aveugle des jolies choses, devenir insensible aux petits plaisirs, et finir comme une ombre de moi-même mais aussi envers mes proches.

C'est alors que j'ai fait le ménage dans mon iPhone. Adieu Hayday. J'ai passé des journées (voire des nuits) sur ce jeu. C'était vraiment devenu une dépendance, une obsession. Je ne ratais aucune notification. Bon j'ai une petite excuse : j'ai sombré dans ce jeu lorsque ma mère m'a foutu à la porte de sa vie. Il fallait que je m'occupe l;'esprit le plus possible et ce jeu a débarqué. Et bien m'a trop aidé.

Du coup, j'ai remplacé Hayday par la lecture. J'ai sorti ma pile de livres et je les prends au fur et à mesure que j'en termine un. Certes, je m'oublie dans un monde "irréel" mais j'ai l'impression de ne pas perdre mon temps, comparé aux jeux.

Quant à la télé, j'ai fait un gros effort même si les mauvaises habitudes sont tenaces. Mon téléphone n'est plus dans mes mains. Sauf durant les pubs. J'avoue que pendant le film/docu, je me demande si j'ai reçu des notif' et bien que ça ait tendance à chatouiller ma concentration, je tiens bon.

Concernant Internet, j'ai également revu mes habitudes. Je passais beaucoup de temps sur Flickr. A chaque notif', j'allais sur le site. Maintenant, j'ai coché l'option "Recevoir toutes les notif' une fois par jour". Je consacre 2h maximum, au réveil, aux blogs. Le reste de la journée, je vaque à mes occupations "plus réelles". J'oublie le PC bien que je squatte encore pas mal Instagram du réveil jusqu'au coucher.

Par contre, j'ai toujours fonctionné ainsi : ce n'est pas parce que j'ai un téléphone mobile que je dois être disponible n'importe quand et n'importe tout. Dès 18h30, mon téléphone bascule en silencieux. Si je rate des appels (sauf urgence), ça attendra le lendemain. Et c'est valable pour tout le monde. Car laisser mon homme manger tout seul comme un con (lorsqu'il n'attendait pas que je revienne quand tout était froid) pendant que j'étais au téléphone avec ma Best, j'ai fait l'erreur 3 fois et je m'en suis voulue d'avoir manqué tant de respect envers lui.

Car on a beau vivre ensemble et donc, se voir tous les jours, je refuse qu'un téléphone, une télé et/ou un PC me volent ces instants qu'aucun objet connecté ne peut m'offrir. Les notifications ont pollué mon quotidien un peu trop à mon goût.

Alors, on résume :
- On désactive le plus possible les notifications
- On lâche son téléphone au profit d'un bon livre/film
- Les moments à deux doivent rester à deux
- Les jeux ne doivent pas prendre tout notre temps libre
- Se fixer des heures quotidiennes où l'on est injoignable

Ainsi, je suis certaine que votre vie sera un peu plus belle en (re)découvrant des moments si simples à savourer...

4 commentaires :

  1. Tu as bien raison ! Mais c'est tellement difficile le soir, de prendre un livre pour se mettre au lit plutôt que saisir son smartphone et s'endormir sur un petit jeu !

    RépondreSupprimer
  2. Le téléphone n'a jamais été mon grand truc. En revanche internet... c'est une autre histoire. Vendredi je m'étais dit que je ne me connecterais pas à mon blog du week-end. Puis... j'ai fait un pas en arrière et j'ai opté pour une connexion raisonnable. Avant je n'avais aucun mal à ne pas me connecter pendant un jour ou deux, ou quand je rentrais trop tard le soir, puis ces dernières semaines ça s'est empiré. Alors maintenant je vais devoir essayer de revenir à avant ^^'

    RépondreSupprimer
  3. Bravo ;-)
    Je devrais aussi laisser un peu tomber mon iPhone de temps en temps ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Quelle bonne idée ! J'ai eu ce déclic à la naissance de mon fils, il y a 3 ans et qu'est ce que je m'en porte mieux ! J'aimerais que mon homme fasse de même mais dur dur....il m'a dit qu'il allait couper totalement son tél pendant sa semaine de congé.....bluff ?

    RépondreSupprimer