Mes dernières volontés

dimanche 19 avril 2015 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments



Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. Ca fait des années que je dis que je dois le faire et à chaque fois, je repoussais la date et finissais par zapper. Donc au bout de 4/5 ans, il était temps que je m'y mette enfin.

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. Parce que depuis que ma mère et son fils m'ont rayé de leur vie comme un sac à merde de chien que l'on jette à la poubelle, je me suis dit qu'il était hors de question qu'ils mettent le moindre grain de sable dans mes dernières volontés.

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament mais ce ne fut pas si facile que je le pensais. Je me suis carrément mise à pleurer. Car même si je suis fixée sur mes envies, comment formuler mon testament sans savoir si je serai toujours en couple au moment de sa lecture ? Comment léguer et partager le peu de biens que j'ai si on venait à rompre et/ou si mon amitié était brisée ? Que deviendrais-je ? Et le reste ?

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament pour que Frédéric et Priscilla aient en leur possession, une trace écrite de mes dernières volontés. Que je devrai renouveler tous les 3 ans afin que ce papier soit valable aux yeux de la loi. Ce pauvre Vincent Lambert a bien rédigé, notifié, daté et signé ses souhaits mais malheureusement, le papier était daté de plus de 3 ans. Depuis, à cause de ce fichu oubli de renouvellement, entre autre, sa famille se déchire dans une bataille judiciaire sans fin et douloureuse tout en oubliant le principal : la volonté de la personne concernée. Mais, d'après la loi, c'est grosso-modo "Bien fait pour ta gueule, t'avais qu'à y penser tous les 3 ans". Personnellement, je trouve ce principe un peu con. Vous avez autre chose à faire que de vous rappeler que tous les 3 ans, vous devez refaire votre testament (ou juste changer la date). Et qu'à cause de ce malheureux oubli, votre fin de vie, voire même votre mort, devient un enfer.

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. Et pratiquement la même réaction revient : "Déjà ?!". Bah écoutez, à moins d'envoyer "MORT" au 82121, personne est capable de connaître la date de sa mort (sauf si c'est un suicide, c'est une autre histoire). Il n'y a donc pas d'âge pour rédiger son testament. Pourquoi devoir attendre que l'on soit vieux ? Qu'est-ce qui dit que je ne vais pas mourir demain ? Dans un an ? Peut-être que je ne connaîtrai pas la quarantaine etc...

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. Cela n'a pas été difficile car mes dernières volontés sont les mêmes que je rabâche depuis des années. J'en avais déjà fait part sur le blog concernant mon corps. A défaut de donner mon sang (car autant j'arrive à faire une prise de sang que me demande mon médecin, autant donner mon sang, c'est un peu galère), donc, à défaut de donner mon sang, à ma mort je souhaiterais donner tous mes organes. Hormis ceux qui ne sont plus utilisables, ça va de soit. A l'époque, j'avais même envisagé de donner mon corps à la science mais après recherches, je ne peux pas. Il faut léguer son corps en entier. S'il n'y a pas d'organes, les étudiants ne peuvent pas travailler. Et surtout, je l'ai appris au cours d'un documentaire, le don du corps à la science a un coût. Lorsque ce pauvre homme, toujours dans ce documentaire, disait, presque les larmes aux yeux, qu'il ne pourrait pas satisfaire les volontés de sa mère car il n'en a pas les moyens, je me suis vite renseignée : un DON est payant. Ah ah la bonne blague ! Et beaucoup se font avoir. Moi également avant que je tombe sur ce documentaire. Oui parce que si on y réfléchit bien, dans tous les cas, il faut bien payer les frais obsèques (transport et crémation). Le problème est vite réglé : ce sera le don d'organes. Je préfère sauver des vies...

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. Pour soulager mes proches lors de mon départ. Qu'ils aient un poids en moins. A ma mort, il n'y aura pas de débat. Et même si je zappe de renouveler mon testament, j'ai quand même des traces écrites sur le blog, je possède une carte de don d'organes et je leur en ai parlé plusieurs fois déjà...

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. J'en ai rédigé deux. Un pour ma Best et Frédéric en possède un également. Oui, ça peut paraître glauque de faire son testament à 33 ans mais la mort n'a pas de date. On ne sait pas quand elle va arriver. Et je ne veux pas que mes proches galèrent lors de mon départ. Je ne veux pas que ma famille de sang y mettent son nez. Je veux que ma mort soit vécue le plus sereinement possible pour ceux qui resteront, sans question, ni flou, ni déchirure.

Aujourd'hui, j'ai rédigé mon testament. J'ai l'impression d'avoir accompli un devoir. Penser à ceux qui restent lorsque nous, nous nous en allons.

EN RÉSUMÉ :
- Le don d'organes sert à sauver des vies. Vous pouvez faire don de la totalité ou d'une partie. Si dans le cas contraire, vous ne souhaitez pas faire de dons, rendez-vous ici pour officialiser de façon légale votre volonté. Ainsi, aucune négociation ne sera possible avec les médecins.
- La carte de donneur n'a aucune valeur légale. Rien ne vaut une trace écrite (un testament) ou des preuves orales de vos proches pour appuyer vos souhaits en cas d'absence de testament.
- Le don du corps à la science sert aux jeunes médecins à apprendre la chirurgie ainsi qu'à la recherche. Le don est payant (frais de transport qui peuvent varier d'un lieu à l'autre (l'homme dans le documentaire, devait payer 800€ rien qu'en transport de l'hôpital à l'université)). Les frais d'obsèques sont également à la charge de la famille.
- Le testament doit être manuscrit, notifié, daté et signé. Il doit être renouvelé tous les 3 ans. Vous n'êtes pas obligé de passer par un notaire. C'est donc un testament olographe (la photo qui illustre l'article n'est qu'une ébauche qui a été ensuite retranscrit sur papier, à la main). Aucune photocopie ne doit être faite. Un testament est personnel. Rédigé au nom du couple, il sera considéré comme nul. Même si les volontés sont identiques, chaque conjoint doit les écrire en son propre nom. Votre testament peut être rédigé sur une carte postale ou derrière un ticket de caisse à partir du moment où les informations obligatoires y figurent (écriture manuscrite, date, signature, nom).
- Soyez direct dans vos formulations afin d'éviter le flou lors de la lecture de votre testament. Les "Je souhaiterais", "J'aimerais" sont à bannir.
- Mais, et c'est primordial : parlez-en à vos proches ! Que ce sujet ne soit pas tabou. Un décès est déjà assez douloureux comme ça pour que ceux qui restent doivent en plus se torturer l'esprit à coup de "Qu'aurait-elle voulu ?", "Qu'est-ce qu'on fait ?", "Enterrée ou incinérée ?", "Elle t'a pas dit ce qu'elle souhaitait ?", "Faut qu'on fouille ses tiroirs, y a peut-être une lettre". Bref, pensez à ceux qui restent. En parler n'annonce pas votre mort prochaine. Elle est juste certaine. Ils auront déjà bien assez à faire avec leur chagrin que de devoir se coltiner en plus des questions qui n'auront pas été réglées avant.

10 commentaires :

  1. Je serais du genre à ne pas vouloir que mes proches débattent sur tout et n'importe quoi après ma mort. C'est complètement juste ce que tu dis. Merci pour ces infos très utiles !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, moi aussi il faut que je le fasse depuis le temps que j'y pense... sans passer à l'acte pour autant !!! Comme toi je suis pour le don d'organes... depuis des années !...

    RépondreSupprimer
  3. C'est une bonne chose, mais en fait je pense que cela fait peur à tout le monde de penser à la mort, c'est pourquoi l'idée de faire son testament aussi jeune n'est pas très répendue..

    RépondreSupprimer
  4. J'ai fait le mien (j'ai 29 ans) sur les conseils de ma notaire après la construction de ma maison car je ne suis que pacsée avec mon compagnon donc avec mon testament, il héritera.

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour l'info sur le comble du "don" du corps à la science, je ne m'en doutais pas une seconde. C'est quand même fou !
    A bientôt, les Décalées

    RépondreSupprimer
  6. Mes grands-parents sont morts tous les deux en 2005, et leurs 5 enfants se battent encore aujourd'hui pour l'héritage. Tout ça parce que mon grand-père n'a jamais pensé à faire de testament (ou alors le testament a disparu, car il a un jour dit qu'il avait pris ses dispositions... or non). Le testament est important car bien souvent, à la mort de quelqu'un, la nature humaine corrompue reprend le dessus et les héritiers potentiels n'ont rien à cirer de la volonté du défunt, ils veulent juste les sous. C'est d'autant plus important que visiblement, tu ne t'entends pas avec ta famille de sang et sans testament ils sont tes héritiers. Si tu venais à partir avant eux ils seraient capables de contrarier ta volonté donc tu as bien fait :)

    RépondreSupprimer
  7. Dans mon cas je suis dans l'impossibilité de faire don de mon corps, que ce soit les organes ou le corps entier. Suis bonne à mettre au feu ! Pour ce qui est du testament. Donner de son vivant est la meilleure des choses à faire. Bien entendu il est difficile de déterminer si nous serons en capacité de le faire un jour. Mais si l'on sent le vent tourner, autant prendre les devants. Je pense que je partirais comme je suis venue. Sans rien et en paix. Ce sera le mieux.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne comprend rien alors à la place du notaire dans tout ça??? Finalement il ne sert à rien?

    RépondreSupprimer
  9. Ashtrid : Comme je l'ai résumé, il n'est pas obligatoire de passer par un notaire tant que tu remplis les conditions pour valider ton testament : manuscrit, daté, signé.

    RépondreSupprimer
  10. Oui, j'ai bien compris, mais je suis étonnée que cela ne se sache pas, ne sois pas courant. Je l'apprends avec ton article, et mes beaux-parents sont allés récemment chez le notaire pour y déposer le testament. Ils auraient pu économiser ses sous alors.

    RépondreSupprimer