Dans la peau

mardi 16 juin 2015 Ingrid | Mémorables oublis 2 Comments


Il y a quelques semaines, je vous faisais part de mon envie de plus en plus pressante de me faire tatouer. J'ai toujours voulu avoir une date très chère à mon cœur sur la peau. Puis, deux autres sont venues s'ajouter par la suite. Comme une évidence...

Bien que l'envie doit prendre le pas sur la douleur, j'ai un peu revu l'endroit où j'ai toujours souhaité me faire tatouer. Du poignet très discret où mes bracelets cachent tout, je suis passée à l'avant-bras. Si ça, c'est pas du changement ! Oui parce que niveau douleur, ça change. Un peu. Et rien que ça, ça suffit à me rassurer. Un peu.

J'ai commencé depuis quelques jours (vous l'aurez remarqué sur Instagram et Pinterest) à réfléchir à comment encrer les dates et ce, de manière originale. Et quelle typographie utiliser. J'avoue que bien que l'idée de me faire tatouer date d'il y a 17 ans, je n'ai jamais vraiment cherché à mener plus loin la réflexion pour la simple et bonne raison que je me suis mis en tête que mon envie resterait sans suite. Raté !

A force de galérer sur la façon que je voulais écrire et positionner ces dates, j'ai fini par de moins en moins aimer l'idée. Ca fait trop chiffre, pas original, puis cachées sous mes bracelets, je trouvais l'idée bête du coup (de mon propre point de vue). A force de farfouiller sur le net, l'idée de me faire tatouer quelque chose autour de ces dates a commencé à germer. Puis, j'ai toujours adoré les tatouages Mandala alors ce qui devait arriver, arriva. L'idée d'un tatouage voyant me plait de plus en plus...

A ce jour, j'ai un croquis d'un tatouage qui prendrait mon avant-bras intérieur tout en gardant le style mandala. Et surtout, il ne faut pas l'oublier, j'y ai incrusté mes dates ! C'était mon deal : pas de dates, pas de tatouage.

J'ai, en parallèle, fouillé sur le net à la recherche de tatoueurs dans les alentours. Ce fut une grosse déception dès le début. Je n'ai eu aucun coup de cœur. Aucun tatoueur ne proposait un travail qui me plaisait. Attention, je ne critique pas leur travail mais ça ne me correspond pas. J'ai trouvé beaucoup de réalisations qui faisaient "années 90", "bikers", "rock'n'roll". J'ai donc élargi mes recherches et je suis tombée sur des tatoueurs de Nancy. Des tatoueurs dont le travail est plus d'actualité. Moins de couleurs (hormis le watercolor, joli joli ♥), beaucoup de mandala, des réalisations moins grossières. Plus féminines.

Je vais profiter d'une journée sur Nancy début juillet pour franchir pour la première fois un salon de tatouages. J'en ai 2 à rencontrer pour me décider sur celui qui me mettra le plus en confiance (La peau encrée et La Gribouille). Si des personnes ont des avis à leur sujet, je suis preneuse et même sur votre expérience.

J'ai cru comprendre qu'il fallait plusieurs semaines pour se faire tatouer chez eux. Ce qui me laisse largement le temps de réfléchir à ce nouveau tatouage, le fignoler, le retravailler, l'apprivoiser etc... Sur le croquis actuel, j'ai fait en sorte que si je venais à avoir vraiment mal (oui, ça me travaille mais j'y travaille (ah ah)), je puisse avoir un tatouage fini sans avoir été complètement réalisé (coucou la fille qui s'exprime super pas bien). Pour faire simple, mon mandala peut se faire en 3 partie donc si je venais à mal supporter la douleur, je me contenterais de la plus petite qui restera très jolie.

Bref, je suis excitée de cette nouvelle étape dans ma vie. Oui, se faire tatouer reste une étape. Et pas anodine. Et plus le temps passe et plus ce projet se concrétise en moi. Puis ça m'aide à avoir moins peur de la douleur que je vais devoir affronter...

2 commentaires :

  1. Je pense qu'un tatoueur ne s'arrêtera pas si tu as mal... Je l'ai vécu et franchement, aujourd'hui, je remercie mon tatoueur d'avoir insisté.

    Et puis le bras, ça va. Et puis la douleur n'est pas une douleur connue, franchement, tu sera surprise, c'est plus désagréable que franchement douloureux, à part au bout de deux heures.

    RépondreSupprimer
  2. tu nous montreras le résultat ?

    RépondreSupprimer