Une journée avec les singes et les rapaces

vendredi 5 juin 2015 Ingrid | Mémorables oublis 3 Comments


Dimanche dernier, comme une envie de déconnecter du jardin, voir autre chose que de la terre, des plants de tomates, des fleurs et des limaces, nous avons décidé de nous rendre en Alsace. Cette fois-ci, ce n'était pas pour visiter les communes mais plutôt voir des poils et des plumes.

Sur les hauteurs de Kintzheim (à une vingtaine de kilomètres de Colmar), vous avez la possibilité de passer une après-midi des plus agréables. Visiter le château du Haut-Koenigsbourg puis voir des singes et des rapaces. Seulement quelques kilomètres séparent chacun d'eux.

Ayant déjà visité le château il y a deux ans, nous nous sommes donc contentés de rendre visite aux bébêtes. Nous avons débuté par La montagne des singes. Un souvenir d'enfance que Fred et moi voulions revivre. Enfin, surtout lui puisque petit, il a été attaqué par l'un des singes (bah oui, le pop corn que l'on distribue à l’entrée, c'est pour les singes et non pas pour soi). J'y étais allée en 2008 avec mon ex mais j'avoue ne pas avoir gardé de souvenirs précis.

L'endroit n'a pas changé et ça se peut, beaucoup de singes que nous avons vu, étaient déjà présents 25/30 ans auparavant ! Durant les consignes de sécurité que l'on nous a dicté, on nous a prévenu qu'il y avait eu des naissances durant les jours précédents et que nous serions très chanceux si une mère acceptait de se montrer avec son petit. Eh bien nous avons eu cette chance ! Il avait encore les cheveux noirs, comme mouillés par la naissance.

Le parcours est une boucle de 800 mètres. Il n'y a donc pas beaucoup de marche à faire. Les singes, vous en verrez toujours près de vous. Pas besoin de les chercher au loin ni dans les arbres. Ils viennent à vous, s'il ne sont pas déjà postés sur la rambarde à attendre que vous leur tendiez un pop corn. Les caresser est très tentant mais bien entendu, c'est interdit, pour votre sécurité. De toute façon, il y a des personnes chargées du bon fonctionnement tout au long du parcours.

Fred nourrissait et moi, je photographiais. J'ai enfin eu l'occasion d'utiliser mon objectif 100-400 sur le terrain et je ne suis absolument pas déçue. Bon, je n'ai pas pris le trépied mais un monopied n'aurait peut-être pas été de trop. Car l'engin, faut le porter et le tenir le plus stoïquement possible, c'est un peu compliqué. Mais j'ai pu faire de magnifiques portraits. Pour les sujets plus éloignés, je n'ai pas encore la technique et encore moins le reflex de changer la distance focale (il y en a 2 sur cet objectif). Bref, je me suis fait plaisir en photographiant nos cousins bien que ça m'est parfois déstabilisée. Un regard de singe en gros plan, tu as vraiment l'impression qu'il te regarde avec des yeux d'humains tellement les traits sont ressemblants !

Pour cette visite, comptez une bonne demi-heure. J'ai fait pas mal de photos sans pour autant faire des arrêts longs. Vous êtes protégés du soleil par les grands arbres donc vous ne mourez pas de chaud. Il y a des horaires de repas mais étant arrivés trop tôt, nous n'avons pas pu assister à l'un d'eux. Des pancartes sont éparpillées le long du trajet pour en apprendre plus sur les singes, leur mode de vie, de nourriture, de reproduction etc...

Sachez, et c'est important de le souligner, que ce parc est une aide précieuse car il contribue à la sauvegarde de l'espèce et participe à réintroduire des groupes entiers dans leur milieu naturel. Donc oui, le billet peut paraître un peu cher (9€ par adulte et 5,50€ par enfant) pour voir des singes dans des bois avec 10 pop corn dans la main, mais cet argent est primordial pour sauver le macaque de Barbarie menacé d'extinction.












Un kilomètre plus bas se trouve La volerie des aigles. Là aussi, Fred n'y était pas revenu depuis une sortie scolaire. Pour ma part, j'ai le souvenir d'un chouette spectacle en 2008.

Nous sommes arrivés à l'ouverture. Nous avons vite fait le tour des rapaces afin de nous procurer les meilleures places pour participer au spectacle qui dure 40 minutes. Mettez-vous face au château et sur la première rangée de bancs. Ainsi, pas de soleil dans la figure et vous pourrez contempler les rapaces qui se posent sur la murette ou le perchoir, juste derrière vous.

Là aussi, je me suis régalée avec les photos. Mais pas autant que je l'aurais voulu. Durant la visite, la plupart des rapaces sont facilement photographiés, sans vitre ni grillage entre vous. Par contre, durant le spectacle, ce fut beaucoup moins évident. Il fallait très souvent nous baisser lors des envols/atterrissages des oiseaux. Du coup, nous étions toujours penchés à guetter partout et pour faire des photos, on repassera. Déjà que je ne suis pas très entraînée en photo dynamique, là, ça n'a pas aidé. Petit bémol, on fait tellement attention aux oiseaux qui nous passent dessus (voire nous frôlent) qu'on n'écoute pas ce que l'on nous raconte. Et c'est vrai que j'aurais aimé en savoir un peu plus sur ces magnifiques oiseaux, autre que les pancartes posées devant chacun d'eux, durant la visite. Une bonne excuse pour y retourner :)

Ceci dit, je ne critique en rien le spectacle. Je savais qu'en nous positionnant à cet endroit, du spectacle, on en aurait. Mais si vous souhaitez privilégiez les photos, alors mettez-vous dos à la boutique. Vous serez tranquille pépère !













Les tarifs sont plus chers de 50 cents comparés aux singes. Prévoir une marche de 5/10 minutes entre les parkings et le château (sauf pour les handicapés qui ont un accès direct). Ouvert uniquement les après-midi sauf de mi-juillet à mi-août. Mais si vous comptez faire les deux sorties, faites comme nous : allez voir les singes le matin, pique-niquez tranquillou sur place et ensuite, rejoignez le château pour voir les rapaces.

 En tout cas, ce fut une très chouette journée. Ça change des zoos...

3 commentaires :

  1. Les macaques ressemblent à des macaques resus, c'est marrant :) Mais leur fourrure est un peu différente ^^'
    J'adore les rapaces... je pense que si j'ai l'occasion j'irais faire un petit tour !

    RépondreSupprimer
  2. Ces clichés sont splendides, je craque pour les singes ^^ (celui sur la quatrième photo a un de ces regard et une bouille ... trop chou !)
    Les deux endroits me rappellent Rocamadour (où il y a le rocher des aigles et la forêt des singes, d'ailleurs la première fois où j'y avais été, j'étais toute gamine et je n'avais pas été attaquée par un singe comme ton homme, mais l'un deux était arrivé vers moi, m'avait ouvert la main et m'avait tout piqué haha J'étais tellement surprise que je n'avais même pas eu le temps de réagir ! )

    RépondreSupprimer
  3. La première photo du premier singe est superbe !

    RépondreSupprimer