La maladie de Lyme

mardi 28 juillet 2015 Ingrid | Mémorables oublis 2 Comments


Suite à mes deux récentes piqûres de tiques, vous avez été quelques uns sur Instagram à me questionner sur le sujet. Je me suis dit que j'allais essayer de vous apporter quelques informations concernant cette saleté de bestiole mais surtout, sur la maladie qu'elle peut nous transmettre : la maladie de Lyme.

Les tiques, malgré ce que l'on pense, on n'en trouve pas qu'en forêt. Et bien qu'elle soit plus présente en été, on peut en trouver durant les autres saisons. La tique s'accroche à tout ce qui a du sang à pomper. Du sang animal comme humain. La tique, tu peux la trouver en forêt, comme au bord de l'eau, comme dans les parcs municipaux, dans votre haie de thuyas, dans vos jolis bouquets de genêts, dans les fougères, etc...

La tique est tellement minuscule que tu ne la sens pas se promener sur toi (les hommes ont l'avantage des jambes poilues). Si vous ne souhaitez pas vous habiller en cosmonaute, il y a toujours la solution du "pendant et après la sortie, je vérifie toutes les parties de mon corps, essentiellement chaque grain de beauté, à la recherche d'éventuelles tiques".

Car la tique, tu ne la sens pas du tout s'accrocher à toi. En général, tu la sentiras au bout du second jour lorsque ça va commencer à te gratter. Comme un bouton de moustique. Tu verras un minuscule point noir. C'est une tique qui se nourrit de ton sang. Il n'y a pas de temps à perdre : faut la retirer. Mais pas n'importe comment ! Si tu l'arraches en deux deux, tu peux y laisser la tête et bonne chance pour la récupérer. La tique peut recracher le sang et, par la même occasion, si elle en est porteuse, y introduire la maladie de Lyme.

Donc pour bien faire, il faut endormir la tique. Personnellement, j'y mets une goutte d'huile essentielle (de lavande par exemple). La tique va finir par mourir en douceur. J'ai testé avec de l'huile d'olive mais je constate plus d'échecs que de réussites. Si vous n'avez pas d'huile sous la main, utilisez vos ongles, une pince à épiler ou le crochet vendu en pharmacie (principalement utilisé sur vos animaux de compagnie). Il faut être certain que vous avez bien tout le corps. Ne pincez surtout pas sur le ventre car c'est comme ça que la tique recrache tout. Une fois la tête pincée, faites un quart de tour et tirez. Il ne vous reste plus qu'à désinfecter.

Mais ça serait trop beau si l'histoire s'arrêtait là. Car le premier symptôme de la maladie de Lyme peut survenir dans les 30 jours. C'est-à-dire qu'une tâche rouge autour de la morsure, entourée d'un cercle rouge, peut apparaître dans le mois. Autant vous dire que vous avez intérêt à noter la date et l'emplacement où vous avez retiré la tique. Si au bout des 30 jours, rien apparaît, vous avez de fortes chances de ne pas avoir contracté la maladie. Mais parfois, il peut arriver que la maladie soit bien présente dans votre corps et qu'aucun signe sur votre peau ne soit apparu. Les autres symptômes qui doivent vous alarmer sont une grosse fatigue et des douleurs articulaires, essentiellement au niveau des coudes.

Dans ce cas-là, on file illico chez son médecin qui vous enverra faire une prise de sang. Si cette dernière se révèle positive, vous aurez droit à des antibiotiques durant plusieurs semaines. Bien entendu, si votre cas a été pris à temps car certains ne font pas attention, contractent la maladie, vivent avec, ne pensent pas forcément à une tique ou bien ne se souviennent plus d'avoir été "piqué" et finissent parfois à l’hôpital.

A ce jour, ma première piqûre derrière le genou a disparu. Quant à la seconde, j'ai toujours le bouton mais pas ce fameux cercle rouge tout autour, qui devrait m'alarmer...

Les animaux de compagnie, ont des traitements préventifs (seul le chien a droit à un vaccin). Quant à nous, les humains, à part nous habiller de vêtements longs et éviter les bois en été, il n'y a pas d'autres solutions que de croiser les doigts qu'en cas de piqûre, la tique ne soit pas porteuse de la maladie...

Je vous laisse avec Google qui vous proposera plein de liens qui vous expliquerons en détails cette maladie parce que j'ai peur de dire des bêtises...

2 commentaires :

  1. J'avais entendu un reportage dans La Nouvelle Edition de Canal+ et donc, en temps que nouvellement experte autodéclarée (hrm hrm) je me sens obligé d'ajouter que cette histoire de test n'est pas si simple que ça ! En réalité il y a deux tests.
    Si le premier est positif alors on fait le second, qui doit être positif aussi, sinon on ne vous prend pas en charge et on considère que vous n'avez pas la maladie. Le problème, c'est que le premier test n'est viable qu'autour des 50%, autrement dit : il existe de nombreux faux-négatifs. du coup, un médecin (qui a été interdite de pratiquer depuis) faisait systématiquement les deux tests, sachant que le premier n'était pas toujours bon. Elle a été condamnée pour ça (malheureusement j'ai envie de dire).
    Donc, si vous avez fait un test qui est revenu négatif mais que vous continuez à avoir les symptômes vous êtes peut-être réellement malade, et il faut essayer de demander à refaire un test, ou aller à l'hôpital, ou que sais-je.

    RépondreSupprimer
  2. La France est très à la traîne concernant cette maladie. L'Allemagne prend ce cas bien plus au sérieux ! Les tiques contaminées sont surtout répandues dans le Nord-Est de la France. C'est peut-être pour ça que mon médecin fait faire les tests sans traîner... Personnellement, je ne l'ai pas fait. J'attends les symptômes décrits dans l'article pour me rendre chez mon médecin ^^"

    RépondreSupprimer