Persécutée

dimanche 23 août 2015 Ingrid | Mémorables oublis 5 Comments


J'ai eu ma période paranoïaque. Celle où je me suis beaucoup remise en question mais force est de constater que je suis persécutée. Non, je n'exagère pas. Non, je ne mythone pas non plus. Mais tu vois, je fais ma vie tranquille, m'occupe du cul de personne, ne fréquente personne (non pas que je sois sauvage mais les cons ont finit par me rendre ainsi) et il y a encore et toujours des connards qui me tombent dessus.

Je suis fatiguée. Fatiguée de ces cons que je ne fréquente pas, dont j'ignore totalement l'existence de certains mais qui, malgré tout, s'acharnent.

Je suis fatiguée de devoir toujours me rappeler intérieurement que je suis une bonne personne. Et que c'est ce côté qui me fait défaut.

Non, je ne me lance pas des fleurs mais oui, je suis une bonne personne. Mon casier judiciaire est vierge, je n'ai jamais levé la main sur qui que ce soit, je n'ai fumé qu'un paquet de tabac durant mon adolescence, je ne me drogue pas, je bois peu, je vole personne (j'aurais le RSA depuis bien longtemps sinon (comprendre par là que j'en connais qui mentent pour le toucher mais j'ai une conscience)), je suis respectueuse, polie et serviable. Je pense qu'en mélangeant tout ça, je peux me considérer comme une bonne personne.

Et pourtant, j'arrive à attirer des cons. C'est qu'ils sont de plus en plus nombreux ! T'as celui qui est susceptible sans brin d'humour qui passe ses nerfs sur toi car ses finances vont mal. T'as celui qui t'insultes car lors d'une brocante, tu le bouscules involontairement, t'excuses mais ça ne change rien. T'as celle qui te disait bien bonjour avec le sourire, échangeait quelques mots avec toi et puis, le lendemain, baisse la tête lorsqu'elle te croise ou bien, fait demi-tour. Ce même comportement qu'a son mari. T'as celle qui te juge parce que tu n'es pas allée dire au revoir au mort mais ne retient pas le fait que ma présence dans cette église est déjà un réel exploit. Tu as celui qui te gueule dessus sous prétexte qu'il perd la tête. Y a également ces anonymes qui viennent te juger et t'insulter sur ton blog et qui en rajoutent une couche de te dire que tu n'as même pas le décence de leur répondre. Tout comme cette femme qui croit mieux me connaître que moi-même et mes proches. Ces chers voisins qui te narguent au quotidien de leurs sourires de faux-culs car ils attendent qu'une chose : qu'on craque et que ça dégénère. Cet homme qui prend parti d'une histoire qui ne le regarde pas et dont il n'a qu'une version, qui me juge du coup comme la méchante fille rancunière et mauvaise qui ne revient pas vers sa mère.

Voilà ce qui me tombe dessus depuis le printemps. La liste est bien longue... Surtout pour une nana sans vie active, sans boulot, sans amis. Je n'ose imaginer si c'était tout le contraire. Serait-ce pire ? Moins ? Je n'en sais rien mais je suis fatiguée de ces personnes négatives qui m'entourent sans que je les ai invité à entrer dans ma vie. Fatiguée de tomber sur de parfaits étrangers qui ne savent pas dialoguer, accepter des excuses ou tout simplement, faire leur vie.

Donc oui, parfois, je me sens persécutée. Pas dans le genre à plaindre. Absolument pas. Mais je me demande si je n'ai pas un don merveilleux, mais surtout caché, qui attire les cons, les faux-culs et surtout, les emmerdeurs.

A moins que ce soit la vie qui veut ça ? Bah dans ce cas, je ne l'aime pas cette vie-là

5 commentaires :

  1. Malheureusement on est entourés de cons, et comme je ne sais plus qui le disait, j'ai l'impression que les cons de l'année dernière sont déjà là....
    Et c'est souvent les filles biens qui les attirent, j'en sais quelque chose...
    Peut-être parce qu'on fait pas peur, j'en sais rien...
    en tous cas bon courage, et si t'as besoin de vider ton sac, n'hésites pas ;)
    bizzz

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'ai passé deux semaines de vacances avec une pauvre conne infâme, mauvaise joueuse, qui pète plus haut que son cul, qu'il ne faut surtout pas reprendre quand elle parle, une ignare doublée d'une imbécile... et le pire c'est que le père de son copain m'a accusé moi d'avoir mis de l'huile sur le feu... heureusement que je la croise pas tous les jours x'D Enfin bref, tout ça pour dire que je te comprends.

    RépondreSupprimer
  3. Je compatis malgré tout, les cons ne sont hélas pas une espèce en voie de disparition. Je pense qu'il est plus facile pour eux de se défouler sur quelqu'un de foncièrement gentil car ils doivent penser que le risque de retour est moindre. Même si c'est difficile, il faut essayer de ne pas se laisser atteindre. Les mots qu'on peut te balancer dans l'espoir de te faire du mal ne te caractérisent en rien ;) De toute façon, quoi qu'on fasse il y aura toujours un con pour venir critiquer, certains ne doivent pas avoir assez de leur vie pour aller fouiner dans celle des autres... Courage ♥

    RépondreSupprimer
  4. Ne prête pas attention à ces gens-là mais plutôt à ceux qui te veulent du bien (genre nous ^^). Des bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Ca n'est jamais facile de passer au dessus de tout ça, surtout avec l'accumulation, ça représente un gros effort parfois, mais on se sent quand même mieux après, la tête légère de ne rien avoir à se reprocher :)

    Bonne continuation

    RépondreSupprimer