Au revoir Madame Chazal

lundi 14 septembre 2015 Ingrid | Mémorables oublis 0 Comments


Claire Chazal ne retrouvera plus ce fauteuil qu'elle a occupé tous les week-ends durant presque un quart de siècle. Une page se tourne. Une nouvelle vie commence. Pour elle, sa remplaçante et les fidèles du JT de TF1 en week-end.

Claire Chazal, c'est la femme élégante que j'ai toujours trouvé très belle, malgré les années qui marquent sa peau. Jamais de scandales, cette femme est toujours restée droite, classe et professionnelle.

Derrière son professionnalisme et son sérieux, je l'ai toujours senti fragile, peu sûre d'elle. Elle confirmera d'ailleurs mes doutes, il y a quelques mois de cela, dans le canapé de Fogiel. J'aime sa sensibilité qu'elle ne peut montrer durant les JT. Je ne peux donc qu'imaginer sa tristesse en apprenant qu'elle devait dire adieu à ses millions de fidèles de son JT. Imaginer sa peine de vivre ce départ comme un échec. Et choquée par la façon dont elle a été remerciée. Tout du moins, j'ai trouvé la manière très froide dont l'annonce a été faite publiquement.

Beaucoup se sont révoltés. Trouvant cette éviction injuste. Injustifiée. Pas moi. Je ne dis pas être contente de son départ. Tout comme je ne dis pas qu'elle va me manquer. C'est le jeu. On sait tous que le monde médiatique (qu'il soit télévisuel, cinématographique, musical), c'est un monde de requins, sans pitié.

Oui, une icône s'en va. Oui, on la jette après 24 ans de bons et loyaux services. Oui, elle est remplacée par une jeune. Oui, elle est virée froidement, sans ménagement. Pour de simples chiffres. Mais on sait tous que c'est le jeu. Ce n'est pas parce que c'est Claire Chazal qu'il faut lui faire un traitement de faveur. Les audiences sont jugées médiocres, la concurrence la rattrape, des changements ont été faits alors, on tente celui de la présentatrice.

Scandale ! Une honte !

Mais pourquoi ? On le subit tout le temps ! Une émission ne fait pas d'audience, on l'arrête ou on la bascule sur une chaîne TNT. Un présentateur n'est pas bankable, on le vire. Et c'est partout pareil. Pas uniquement dans les JT. Pas uniquement dans le monde des médias.

Oui, ça va changer nos habitudes du week-end. Tout comme ça a changé mes habitudes de soirée en n'entendant plus la voix de PPDA qui, lui aussi fut une icône des JT de la première chaîne et qui a été jeté comme un malpropre. Mais là encore, ce n'est ni le premier, ni le dernier. Et on s'y fait...

Donc quand je lis que virer Chazal, c'est inadmissible, je trouve le mot fort. Elle a quand même bossé 24 ans au même poste. C'est une sacrée performance ! Qui de nos jours, tous milieux confondus arrivent à tenir 24 ans avec le même CDI ? Elle ne présentera plus le JT mais elle fait toujours partie du groupe TF1, elle est journaliste avant tout et continuera ses autres activités à côté.

Faut arrêter de la plaindre. Le seul truc que je reproche, c'est la manière froide dont elle a été évincée. Je me suis bien doutée qu'elle a eu du mal à encaisser. Mais bon, c'est ainsi que fonctionne la télé : tu fais pas d'audiences, t'es remplacée. Les chaînes concurrentes te rattrapent, on te vire avant qu'elles ne passent devant.  Les parts d'audience ont toujours primé sur la personne, qu'elle soit une icône ou non du petit écran. D'ailleurs, sentait déjà la fin venir il y a quelques semaines. Les rumeurs enflaient de plus en plus et qu'en bien même, elle n'est pas née de la dernière pluie pour savoir que son fauteuil est tout autant éjectable qu'un autre.

Y a beaucoup d'émissions qui sont arrêtées faute d'audiences ou comme des animateurs que l'on supprime de la grille. Malheureusement, elle a beau être une grande dame élégante, professionnelle, faisant partie du paysage télévisuel du JT de TF1, je ne vois pas pourquoi elle devrait être épargnée. Qui dit que Coudray ne va pas être remplacée avant la fin de l'année si les audiences stagnent ou chutent ? On sait tous que ce milieu ne fait pas dans les sentiments. Puis, y a pas mort d'hommes...

Madame Chazal, je vous ai regardé hier soir. Vous m'avez émue. Bonne continuation.

0 mémorables oublis :