Mon ancienne vie de célibataire

dimanche 29 novembre 2015 Ingrid | Mémorables oublis 1 Comments


(la fille pas du tout inspirée pour illustrer l'article, c'est moi)

C'est lors de l'une de mes dernières lectures sur la vie de couple que je me suis dit "C'est dingue comme ma vie a changé depuis que je suis avec Fred". Non pas que ma vie de célibataire me manque mais il y a beaucoup de choses que je ne fais plus depuis que je vis à deux.

Le plus flagrant : mon apparence. Fini la période -10kg qu'aujourd'hui, crinière noire, maquillage quotidien, bien apprêtée, féminine et en talons. Aujourd'hui, on dit bonjour à la femme totalement négligée qui est habillée 9 fois sur 10 en tenue décontractée. J'ai abandonné les colorations capillaires. Le maquillage, au départ, je voulais faire une pause afin de laisser ma peau respirer. Parce que j'ai surtout lu à droite et à gauche que j'aurais une meilleure peau, moins de boutons etc... Je peux vous dire que me maquillant 3 voire 4 fois par an, par flemme et par manque d'occasions (parce que me maquiller pour rester à la maison ou aller au jardin, je trouve ça un peu con), je n'ai vu absolument aucun changement sur ma peau.

Depuis que je suis en couple, je n'écoute plus de musique. Mais quand je ne dis "plus", c'est vraiment plus, niet, nada, que dalle, zéro, le néant (je continue ?). Et dire qu'avant, j'étais une vraie mordue de musique ! Déjà, mes très longues sorties quotidiennes avec mon chien se faisaient en musique. Le passage à la salle de bain également. Non, ne m'imaginez pas chanter sous la douche prenant le pommeau pour un micro. De la musique, j'en écoutais également dans la chambre, lors du ménage etc... Je suivais des blogs perso qui faisaient des reviews d'albums (coucou Sabine ^^) où je découvrais des artistes non commerciaux mais pas moins talentueux. Aujourd'hui, adieu musique. Je n'ai plus de chien. N'étant pas chez moi, je ne peux imposer de la musique à la salle de bains. Idem lorsque je suis dans la chambre. Si je mets de la musique, j'ai l'impression que les beaux-parents vont se dire que je ne fous rien (comme s'ils avaient besoin de ça pour avoir raison). Bon, j'écoute quand même un peu de musique de temps en temps. Genre la radio en voiture durant le kilomètre qui me sépare des jardins. Et le pire, c'est que j'ai un compte Deezer Premium compris dans mon abonnement mobile que beaucoup rêverait d'avoir...

Et lorsque ce n'est pas la musique, c'est les séries. J'étais une boulimique de séries et puis, presque de suite après ma rencontre avec Fred, j'ai arrêté. En même temps, lorsque tu te mets en couple, ton mec passe avant les séries, ça va de soit. Donc j'ai arrêté d'en regarder mais je ne me serais pas doutée que ça durerait aussi longtemps. Peut-être parce que Monsieur n'est pas télé ni ciné et encore moins série. Non pas qu'il critique mes goûts mais je ne souhaitais pas lui imposer mes habitudes télévisuelles sur sa télé. Dans sa chambre. Sans oublier que les séries, j'en dévorais plusieurs épisodes d'affilés chaque soir, emmitouflée sous ma couette. Mais depuis cet été (4 ans plus tard), je m'y remets doucement. Parce que plutôt que de regarder des programmes inintéressants les soirs, autant regarder des choses que j'affectionne.

La lecture, c'est un peu comme la télé. Je lisais beaucoup. En journée, le soir, parfois même en cuisinant ! Et puis, j'ai abandonné ce petit plaisir au profit de mon couple. Disons surtout que je préférais sortir, me faire une bon resto plutôt que de mettre l'argent dans des livres. J'ai même songé par un temps à une liseuse en pensant tout bêtement que l'envie reviendrait mais que nenni. Sauf que depuis que j'ai revendu une grosse pile de livres, l'habitude est revenue. J'ai même mis les séries de côté pour dévorer deux livres par semaine. Pourvu que ça dure car j'adore ça.

MSN n'est plus. Quelle nostalgie ! Là aussi, avant de rencontrer Fred, j'y passais des après-midi et soirées complètes. J'avais des potes de Paris à cette époque. J'adorais nos conversations et surtout, nos délires. Ca me manque car ces potes ne sont plus dans ma vie... Et puis, j'ai surtout choisi le chemin de la facilité : FB et IG pour donner des nouvelles et en prendre...

Mon blog d'amour. Que je bichonnais tant ! Cette époque me manque énormément. Je postais au quotidien. Je me souviens que j'avais atteint 72 articles programmés ! Je débordais d'inspiration... Mais là encore, j'ai rencontré Fred et ma vie de couple devenait plus important à mes yeux que le blog. Disons que ma vie de célibataire baignait beaucoup dans le virtuel (MSN, Blog, TV). Ma rencontre avec Fred m'a énormément déconnectée depuis. Faut dire qu'il n'est pas du tout branché modernisme. C'est un homme manuel, bricoleur, de la nature. Et j'ai fini par y succomber au fil du temps.

Tiens, en parlant de la nature, avant notre rencontre, je n'aurais jamais pensé que je l'aimerais autant cette nature. Moi, tenir un jardin. Sérieusement... Connaitre des noms d'arbres, de fleurs, aller aux champignons, faire du bois. Je pense que l'on peut dire adieu à la fille qui aurait tellement aimé refaire sa vie à Paris mais qui aujourd'hui, préfère se voir y aller en touriste.

Avant de vivre chez les beaux-parents, je ne cuisinais pas. C'est ma mère qui gérait tout ça. Et puis, surtout, le peu que je le faisais, elle me le donnait plus comme une corvée que comme une envie. Avec Fred, tout a changé. Chaque soir, on mange dans la chambre. Ce n'est vraiment pas l'idéal mais si on veut un minimum d'indépendance, c'est ce qu'on a trouvé de mieux et de pas cher. Chaque soir, on déplie la table de camping coincée entre le lit et la commode. On a récemment acheté une vraie plaque de cuisson. Et je cuisine... Au début, c'était du fait vite et pas cher (bouh les pasta box). Et puis, ça a évolué lorsque j'ai récupéré un mini-four qui traîne au garage. Ma cuisine, en 3/4 ans, a énormément évolué. Faut dire aussi que de cultiver un jardin, ça aide beaucoup. Bref, la corvée s'est transformée en plaisir. J'adore ça. Parfois, si ce n'est pas souvent, je suis frustrée de ne pas pouvoir cuisiner plus. J'ai tendance à vouloir cuisiner lorsque je ne sais pas quoi faire et on se retrouve avec des tonnes de choses à manger en peu de temps. En même temps, Pinterest ne m'aide pas...

Je dois oublier d'autres petites choses de mes habitudes d'anciennes célibataires. Je vous ai épargné les légendaires négligences d'épilation et l'absence de glam' en tenue legging et grosses chaussettes. Car bon, je dois l'avouer que ça, même en couple, ça reste ^^"

1 commentaire :

  1. Lecture, musique, maquillage, séries. .. même combat pour moi ! Je suppose qu'on a moins de temps pour nos loisirs personnels

    RépondreSupprimer