Cadeaux de Noël

lundi 9 janvier 2017 Ingrid | Mémorables oublis 1 Comments


Pour ceux et celles qui me découvrent, sachez que j'ai un gros problème avec les fêtes. Je les trouve égoïstes et commerciales. Il en est de même pour les surprises, bien que la raison soit différente : je ne sais pas cacher ma déception alors je préfère ne rien recevoir, histoire de ne pas froisser la personne.

Les dernières fêtes se sont passées comme une lettre à la Poste. Des jours festifs des plus banals. Et ça ne m'a pas affectée.

Mais ces fêtes, bien que non fêtées, furent jolies. J'ai été gâtée. Et je me suis gâtée. Durant la seconde quinzaine de décembre, j'ai reçu des colis. De moi. Et puis, d'autres. Parfois attendus. Parfois non.

Ce sont les copinautes. Des petits bouts de femme que je n'ai pas encore rencontré en chair et en os (mais surtout de coeur). Elles savent que j'ai du mal avec la fin d'année. Et sans s'être passées le mot (elles ne se côtoient même pas virtuellement), elles m'ont envoyé chacune un petit quelque chose.

Bah vous savez quoi ? Qu'est-ce que ça fait plaisir de recevoir un petit quelque chose. Rien que la pensée, le geste, ça me touche beaucoup. Et puis, elles me connaissent bien car je n'ai pas été déçue du contenu de leur colis (bon, ok, l'un d'eux était une carte cadeaux mais ça ne m'a pas empêché d'être reconnaissante de cette attention).

C'est donc ça Noël ? Les cadeaux que l'on offre et déballe avec plaisir ? Excitation ? Les sourires sur nos visages ? Même à des centaines de kilomètres, elles ont su m'envoyer un peu de magie de Noël. Et c'est super chouette !

PS : je ne suis pas entrain de dire que j'ai été malheureuse, enfant. Soit j'avais des cadeaux bien pourris soit on me demandait ce que je voulais. Ce qui ôtait toute surprise et voilà seulement maintenant que je découvre sa sensation, dans le bon sens...

1 commentaire :

  1. Comme quoi, des petits bonheurs venus d'ailleurs emplissent de joie et mettent du baume au coeur. ♥

    RépondreSupprimer