En janvier, il s'est passé...

mercredi 1 février 2017 Ingrid | Mémorables oublis 1 Comments


Pour commencer ces premières brèves de l'année, notons mon retour sur la blogosphère. L'accueil fut timide. Je pensais au début que les gens se fichaient que je revienne mais en fait, non. C'est juste qu'il y a un relâchement sur la blogosphère, la fin d'une ère. Ca a tellement changé en un an ! Les gens s'en sont lassés ou bien, ont préféré Instagram et/ou Youtube. C'est dommage car ces deux réseaux sociaux ne remplaceront jamais ce que le blog apporte, l'amoureuse des mots et de la lecture que je suis... Malgré tout, je suis contente de retrouver des blogueuses que je peux maintenant commenter. Car oui, j'ai continué à lire certaines d'entre vous mais je m'empêchais d'y laisser une trace... J'avais peur d'être oubliée (malgré ma présence sur Instagram), peur de n'avoir rien à dire, peur que mon envie de revenir sur la blogosphère ne soit que temporaire mais au bout d'un mois, ce n'est finalement (et heureusement) pas le cas.

J'ai repris la lecture suite à mes petits soucis oculaires. D'ailleurs, saviez-vous que l'on ne dit plus "oculiste" de nos jours ? On dit ophtalmologue. Ça veut dire exactement la même chose. C'est juste qu'oculiste fait maintenant partie des mots anciens. Merci à la langue française de me faire comprendre que je suis vieille. Bref, j'ai repris doucement la lecture. J'ai quand même lu 3 livres dont deux qui furent un coup de coeur bien que totalement différents : "A nos 14 novembre" et "Les chats de hasard" dont un article lui a été dédié - ici - Le troisième étant "Le voile noir" de la même auteure. J'ai aimé mais c'était d'une lenteur ! J'avais beau voir les pages défiler, je n'en voyais jamais le bout... Et lors des prochaines brocantes, il faut impérativement que je me trouve "Wild" dont parle Juliette. Avec tous ces retours positifs, je trépigne de le lire !

J'ai commencé 2017 enfermée dans la chambre. Malgré les gouttes et les lunettes de soleil, le froid n'est pas un bon allier pour vaincre la sécheresse oculaire. Il y a aussi l'excuse de la neige et du verglas. Je ne suis pas sortie et ça s'est pas mal ressenti sur mon corps et mon moral. C'est simple, je fais partie des rares personnes a avoir grossi après les fêtes. J'en ai même chopé une sciatique. Je ne peux plus me coucher sur le dos sans qu'elle ne se réveille en quelques minutes. Et pour lire ou regarder la télé, c'est laborieux. Et maintenant qu'il n'y a plus de verglas, il ne cesse de pleuvoir depuis lundi donc sortir, là aussi, c'est compliqué.

Fred a enfin acheté son boiter ! Le Canon 80D. Merci à son petit 13ème mois, à une vente de son matériel de ski et à un chouette plan promo en pleines soldes. Je suis ravie qu'il ait enfin son propre boitier ! Bon, par contre, on va continuer à nous battre avec l'objectif animalier pendant un bon moment encore. J'ai tenté de lui faire faire d'autres photos (macro, bokeh) mais rien à faire : Monsieur veut photographier de l'action. Et il s'en sort super bien !

Et pour finir, vendredi dernier, nous avons subit des vols dans notre jardin. Oh, rien de bien méchant, ce qui est peut-être encore plus rageant. On nous a volé deux petites maisons vissées à la cabane, que l'on remplissait de graines de tournesol pour les oiseaux. Et toujours sur ce même pan de mur, le distributeur de boules de graisses que Fred a lui-même fabriqué. On nous a également retourné le barbecue et cassé une roue de celui-ci au passage. Il n'y a eu aucune autre dégradation. On a découvert les traces de pas (ils étaient deux). Même que l'un d'eux a pris la peine de pisser. Ils n'ont même pas volé les autres déco qu'il y avait partout sur le terrain. Ils n'ont même pas visité les serres. Non, ils ont simplement pris ces deux petites maisons ainsi que le distributeur (et les boules). Comme une envie subite de vouloir nourrir des oiseaux... On en a quand même fait part à la gendarmerie parce que la commune héberge pas mal de merdeux. L'été dernier, nous avons déjà été victimes de vols d'outils de jardinage ainsi que de légumes. Ce n'est pas grave, pas excusable pour autant, mais on craint surtout pour notre cabane. Il n'y a absolument rien de valeur à l'intérieur mais pour le savoir, il faut y mettre des coups de hache. Et ça, on aimerait l'éviter...

On a reçu nos graines potagères. Ca nous réchauffe un peu le coeur. Vivement que l'on s'attaque aux semis ! Signe de printemps prochain. Et Internet est de nouveau rétabli après un souci qui a duré semaine.

J'espère que lire Mémorables Oublis vous plait. Je varie les sujets tout en gardant la même ligne éditoriale. De toute façon, je suis trop sincère avec moi-même pour pouvoir changer. Et j'espère que ça se ressent ici...

Je vous embrasse ♥

1 commentaire :

  1. En cette période de l'année, on ne peut faire guère autre chose que lire... Vivement que le printemps arrive pour voir les petites fleurs s'épanouir et la terre se réchauffer. ^^

    RépondreSupprimer