Où est la normalité ?

mercredi 26 avril 2017 Ingrid | Mémorables oublis 21 Comments


Dernièrement, un médecin m'a demandé si j'avais le permis. A ce jour, je ne sais toujours pas pourquoi il m'a posée cette question qui n'avait absolument rien à voir avec sa spécialité. Peut-être était-ce une manière d'entamer la conversation puisque c'est la première fois que je me rendais à son cabinet. A ma réponse négative, il a répliqué : "Ce n'est pas normal". Là encore, je ne sais pas comment je dois prendre cette remarque.

Ce n'est pas la première fois que l'on me réponde ça ceci dit. Il y a qu'à voir les très nombreuses réactions sur le fait que je ne veux pas d'enfant. Tout comme le fait que je ne travaille pas, ne cherche pas à voir mon père, ne veuille pas me marier etc...

Je ne suis peut-être pas normale pour beaucoup de choses aux yeux de beaucoup de monde mais qu'est-ce que la normalité ?

- Des gens passent le permis pour ensuite se tuer ou tuer des innocents à cause de l'alcool, la vitesse, les stupéfiants.
- Des gens font des gosses pour ne pas les assumer ensuite, ne les éduquent pas. Ces mêmes enfants qui vivent dans les insultes plutôt que dans le respect. Toujours ces mêmes gosses à qui ont donnent une console plutôt que de chercher à passer du temps avec eux.
- Des gens qui se marient pour ensuite cocufier l'autre ou demander le divorce trois ans plus tard.

Vous voyez, pour moi, ces gens ne sont pas normaux. Mais j'estime l'être bien plus qu'eux.

21 commentaires :

  1. Mais on les emmerde ces gens avec leurs jugements ! C'est fou ça quand même ! Tu fais bien ce que tu veux de ta vie !

    RépondreSupprimer
  2. Femme sans enfant moi aussi, je crois que je serai regardée comme une bizarrerie toute ma vie pour avoir pris cette décision...

    Mais de quoi je me mêle ce toubib ? Si tu habites la campagne, il pouvait se risquer à un "pas pratique". Mais "pas normal", c'est... pas normal ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dingue qu'on soit toujours vue comme des bêtes bizarres...

      Supprimer
  3. je supporte pas les gens qui jugent si vite !

    RépondreSupprimer
  4. Les gens et leurs jugements hâtifs... Cela me dépasse. De toute façon: à chacun sa normalité ;) De plus, je trouve ça très indélicat, car l'autre ne sait jamais le passé de la personne qu'il a en face.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça. Les raisons qui font que je n'ai pas le permis reste très personnel. Et de ne pas dire pourquoi me rend encore plus anormale aux yeux des gens.

      Supprimer
  5. Question pertinente ... où est la normalité ... je trouve normal et sain que tu suives tes envies et que tu sois en phase avec tes convictions ♥

    RépondreSupprimer
  6. Un sujet très intéressant ! Tu as le droit d'être comme tu veux, les gens ont le jugement bien trop facile... Tant que tu es bien dans ta vie, c'est le principal !

    En revanche, je te trouve vachement négatif dans les 3 points de la fin sur le mariage / les enfants et le permis. Faire des généralités c'est en quelque sorte un jugement ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était justement le but de montrer que juger sans savoir sur tout, quoi, qui, ça peut vite être réducteur et généralisé à la fois ;)

      Supprimer
  7. Sans enfant, sans mari, sans permis. Et alors, je suis entièrement d'accord avec toi, il faut tout le temps se justifier c'est pénible et sur le permis je passe pour une extraterrestre. Et pour le reste avec l'âge ça passe un peu mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gens ne comprennent pas que le bonheur ne se résume pas forcément à enfant/mari et permis... C'est dingue...

      Supprimer
  8. Hummm... J'ai 43 ans, (bientôt 44):

    - pas le permis (râté je ne sais plus combien de fois et de toutes façons, depuis longtemps aux oubliettes... je vis très bien sans!)

    - mariée depuis... longtemps, j'ai rencontré mon homme à 22 ans. Pas d'enfants.
    Je me fais poser la question du "pourquoi" environ autant de fois que de jours dans l'année... Quand je dis "non", on me répond "désolé", ou "tu ne regrettes pas?", ou "tu es sûre que tu ne regretteras pas?", ou "tu as pensé à plus tard?"... enfin, j'en passe et des meilleures pour les variations...
    Ben non, le fait est que ma vie est comme cela, je pense que certains se suffisent à eux-mêmes...

    - boulot?
    Pleinement heureuse, mais horaires de dingue, beaucoup de travail à des heures pas possibles, probablement pas payée comme je le devrais et... Horreur: pas de retraite

    - j'oubliais: locataire!!!
    Ben oui... trop difficile... et pourquoi d'ailleurs? laisser quelque chose? à qui?

    Les gens "normaux" ne sont pas heureux. Fais comme bon te semble...
    J'ai passé les 35 premières années de ma vie à tout faire pour satisfaire mon entourage mais aujourd'hui, je vis juste pour moi.
    Je ne veux pas de la norme, je veux juste être heureuse. Ce n'est pas normal, c'est simple.

    catetletigre@hotmail.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, je viens d'avoir 35 ans et ça fait 4/5 ans que je dis merde aux autres en pensant à mon bien-être avant tout. t ça fait du bien ! D'ailleurs, c'est à cette période-là que j'ai passé un gros coup de gueule sur le blog tellement j'en avais marre qu'on me saoule avec mon non-désir d'enfant. J'ai la paix depuis, un régal ^^

      Supprimer
  9. Hier on a enregistré notre émission sur l'autisme. Notre intervenante, Julie Dachez, nous a dit que son diagnostique avait été libérateur. Elle se sentait bizarre parmi les normaux, maintenant elle se sent normale parmi les bizarres. Elle a tout dit.

    RépondreSupprimer
  10. cc
    Je suis tellement d'accord avec ton article, je me retrouve ingrid 39 ans pas de permis et je le vis bien, mieux que les autres en tout cas

    RépondreSupprimer
  11. La normalité, c'est assez relatif comme notion.
    Moi j'ai le permis mais je ne conduis pas. Bizarrerie suprême ! Mais comme je suis l'anormale de la famille, ça passe ah ah ! ;)

    RépondreSupprimer
  12. Je n'ai pas le permis... Et j'ai déjà eu le droit au jugement hâtif. A croire que nous sommes des ovnis. J'ai souvent remarqué que ceux qui parlent et qui jugent, ont la peur d'être jugés. Une manière de détourner l'attention lol.

    RépondreSupprimer
  13. On dirait qu'il faut absolument être dans la "norme" de nos jours. Pour ma part, en temps que personne jeune et étudiante, aux yeux de tous, je devrais faire la fête, boire jusqu'à être ivre, fumer etc... .
    Or, je ne suis absolument pas comme ça ce qui m'a valu divers surnom que comme la fille bizarre, l'intello etc.
    Très bien rédigé comme article.
    Bisous :)
    Méryl - Simplement Méryl ♡

    RépondreSupprimer