De moi à moi

jeudi 26 octobre 2017 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


Ma chère Ingrid,

Imagine : T'as 16 ans. Tu rentres des cours. T'as faim, t'as soif et là, tu l'aimes ton Yop ! (t'inquiète, c'est une pub actuelle, tu peux pas comprendre).

C'est ton toi de 35 ans qui t'écrit. Oui, ça pique.

Déjà, faut que je t'annonce un truc. Tu risques de ne pas trop aimer sur le moment mais tu vas vite t'en remettre, promis. Cal des Worlds Apart que tu as rencontré l'an dernier à leur concert, sache que ça restera l'unique fois. Tu ne le reverras plus jamais. Tu n'arriveras même pas à convaincre tes parents de partir une semaine en vacances à Biarritz là où Cal a une maison au bord de mer. Oui, l'annonce est violente, je sais. Mais ça va vite te passer.

Mais s'il y avait que cette annonce...

Sache ma chère Ingrid que tu vas vite te rendre compte de la belle connerie que sont les liens du sang. T'as beau être naïve mais tu te rendras vite compte que les personnes que tu chéris tant ne sont pas du tout celles que tu croyais. Mais ce n'est pas la révélation qui est la plus dure à encaisser. C'est de faire avec. Découvrir que la grand-mère que tu chérissais tant n'est en fait pas celle que tu croyais. Dans la foulée, tu vas ouvrir les yeux sur la relation qu'entretient ta mère avec ton frère. Ah là, tu vas morfler ma p'tite. Et pas qu'un peu ! Après des années à culpabiliser de penser que ta mère fait des préférences, tu vas finir par te rendre compte que tu n'étais pas la parano pour laquelle on voulait te faire passer. Tu vas mal le vivre jusqu'au jour où... Ca va être une sacrée étape dans ta vie ça encore. Mais surprise : tu vas te relever.

De toute façon, tu ne seras pas seule. Tu seras épaulée d'un homme merveilleux. Comble de l'ironie, c'est ta mère qui te le présentera. Pas de doute, celui-ci, elle ne pourra que l'accepter puisqu'elle l'aura elle-même choisi. Pas comme les précédents... Tu feras l'erreur de suivre les envies de ta mère. Et non les tiennes. Et ça, tu vas continuer à le faire durant des années... Faire comme elle le décide. Pour gagner son amour. En vain... Oui, tu es bien conne et tu vas longtemps te le reprocher car cette soumission sera un énorme facteur négatif dans la construction de ta vie.

Il faudra que tu approches de la trentaine pour connaître la maladie et la mort. Un coup dur qui va être le point de départ de beaucoup de pleurs, de cris, de trahisons, de souffrances, de ruptures... Je pense que ça te suivra jusqu'à ta mort mais là encore, n'oublie pas que tu seras entourée. Tu auras ton homme et puis, chose merveilleuse que tu finiras par connaitre d'ici quelques années : le téléphone portable et Internet avec des forfaits qui deviendront illimités. C'est ainsi que tu feras des rencontres et l'une d'elles deviendra ta Best. Elle habite loin, vous vous verrez très peu. Ce n'est absolument pas l'amitié dont tu rêves mais elle saura t'apporter ce dont tu recherchais depuis si longtemps : de l'écoute, des mots et surtout, pas de jugements. Y a assez de toi-même et de ta famille pour le faire et ça, vous excellez !

Un conseil, je te le donne quand même bien que tu vas peiner à le mettre en pratique : fais plus confiance aux gens. Arrête de te dire que tu vas automatiquement souffrir. Déjà parce que ce n'est pas forcément vrai et ensuite, parce que c'est la vie et qu'elle est assez courte et moche comme ça pour devoir en rajouter. Tout le monde n'est pas comme ta mère ni comme Bruno. Les bonnes personnes existent. T'es têtue, ça se comprend mais laisse-leur une chance d'entrer dans ta vie. Et puis si ça ne fonctionne pas, dis-toi que ce n'est pas grave. Tu auras au moins profité des bons moments.

Autre révélation : tu n'auras pas la vie que tu souhaites avoir. A l'heure où tu me lis, tu te fais déjà chier en cours, dans une spécialité que tu ne veux pas mais qu'on a choisi pour toi : la comptabilité. Quatre années d'études que tu n'as pas souhaité mais que tu fais pour faire plaisir à la famille. Après l'obtention du Bac (ou pas, je laisse planer le suspense afin que tu ne cesses pas tes révisions), ça va te trotter dans la tête : continuer les études mais dans les lettres, comme tu l'as toujours souhaité. Mais la vie fera que tu vas profiter des moindres occasions pour fuir ta ville et ta famille surtout. Tu vas t'épanouir dans ton premier boulot mais un an plus tard, tu démissionneras le lendemain de la signature de ton CDI. Une fois de plus, on dit "Merci Maman".

Ah oui, pour être conne, tu l'es. Et tu vas le rester. Mais au fil des ans, tu vas de plus en plus t'affirmer. Ça ne va pas plaire du tout. Tu vas faire éclater le cercle familial. Un mal pour un grand bien ! Une délivrance. Cette année, tu signes ta rupture avec la famille paternelle. Tiens bon... Tu commences à devenir une femme qui dit ce qu'elle pense mais surtout, qui se défendra. Tu vas donner une image d'une personne froide, sûre d'elle et pourtant, tu es et resteras tout le contraire. Un énorme frein dans ton épanouissement personnel, physique, social et professionnel.

En parlant d'image, il va falloir que tu perdes une boule de poils (je ne te dis pas laquelle parce que même là, tu ne vas pas être gâtée) pour t'intéresser à la photo. Tu vas accorder beaucoup d'importance aux souvenirs visuels et crois-moi que ça va s'accentuer par la suite. Tu n'en feras jamais ton métier, ce sera purement personnel (fais-toi confiance bordel !). Épanouis-toi dedans. Ça te fera de mémorables oublis...

Mémorables oublis... Bizarre, non ? Tu finiras par comprendre...

A côté de ça, tu vas te découvrir une autre passion. Je te vois déjà t'esclaffer et pourtant... Tu vas te mettre au jardin. Par la force des choses. De la vie. Tu vas récupérer le jardin de Papa dans lequel tu auras mis les pieds qu'une seule fois en 20 ans. Tu sauras plus tard le pourquoi du comment mais ce sera un mal pour un bien. Ou un bien pour un mal... Oui, tu vas te mettre à cultiver ton potager. Tu verras quand ça arrivera que je ne t'ai pas raconté de conneries. Tu vas même finir par apprécier la campagne, toi qui, à ce jour, rêves de vivre dans une grande ville où il y a de la vie et que chacun s'occupe de son cul.

Ah et pour finir, tu es belle. Ouais je sais, j'ai de l'humour. Mais tu es belle de l'intérieur. Tout comme de l'extérieur (bon ça, c'est pas moi qui le dis). Je ne fais que te répéter ce que tu refuses d'entendre et accepter. Tu es belle. A ta manière. Tu es humaine avec tes défauts et tes qualités. Et je sens que je vais devoir t'écrire tous les ans cette piqûre de rappel : la vie peut être belle si tu acceptes d'être heureuse. Tu en as le droit. Tu le dois. Ca fera plaisir à ceux qui t'aiment mais surtout, fais-le pour toi. Ne gâche pas tout à cause du passé. A cause de quelques cons...

10 commentaires :

  1. La fin ❤ J'espère que tu écoutera tes propres conseils 😛😘😘

    RépondreSupprimer
  2. Cette Ingrid est vraiment de bon conseil !
    J'ai aimé cet article ❤️ ...
    J'ai des questions aussi : C'est qui Bruno ? ( Ou j'ai peut être loupé un épisode 🤔 ... ) Et pourquoi tu as été obligée de démissionner ? Tu n'es pas obligé de répondre à cette dernière question bien sûr, si c'est trop personnel .
    Ah oui aussi : On t'aime fort Ingrid ! Tu pourras le dire dans ta prochaine lettre à toi-même . 😊

    RépondreSupprimer
  3. Ginie : Hem hem ^^"

    Franny : Bruno est un sombre connard. Quant à ma démission, l'opinion de ma mère a énormément joué. Elle n'aimait pas mon mec donc je ne me voyais pas continuer ma relation... Très conne, je te dis ^^

    Merci à vous deux ♥

    RépondreSupprimer
  4. Je découvre ton blog et j'aime beaucoup ta lettre :)

    RépondreSupprimer
  5. Ca me rappelle un article ;)

    Parfois ça fait du bien d'écrire tout ça. On fait le point et on se rend compte de beaucoup de choses :)

    RépondreSupprimer
  6. Pas facile comme exercice...
    Et puis, je vais te dire, on apprend toujours de ses erreurs... Ce qui fait de toi une personne plus forte à présent.

    RépondreSupprimer
  7. C'est magnifique Ingrid ! Bravo pour cette lettre très émouvante <3

    RépondreSupprimer
  8. J'ai adoré cet article ! Très original et inspirant ! J'aime beaucoup cette façon se dévoiler et de s'exprimer. Bravo !

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique cette lettre ! J'ai adoré l'idée !

    RépondreSupprimer