Mon Papa n'était pas le meilleur du monde

mardi 24 octobre 2017 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Je lis et entends souvent : « Mon Papa, c’est le meilleur papa du monde ». Je ne vais pas jouer les hypocrites, mon père ne l’était pas. Est-ce pour autant que je n’avais pas d’amour pour lui ? Non.

Déjà, la perfection est un ennui terrible. Encore faut-il que la perfection existe d’abord...

Et mon Papa n’était pas parfait. Y a mieux. Y a pire.

Mon Papa, comme je l’ai souvent dit, n’était pas bavard. Que ce soit de manière générale comme pour complimenter/critiquer. Il gardait tout pour lui. Il en est de même pour les marques d’affection physique. Il ne m’a jamais prise dans ses bras, pas un seul petit enlacement. Le seul contact que nous avions, c’était la bise du matin et du soir. Le bisou sur ses joues douces pour lui souhaiter une bonne journée. Puis sur ses joues piquantes pour lui dire une bonne nuit.

Papa n’était donc pas le meilleur en communication. Et pourtant... Je garde de nombreux souvenirs de ma jeune enfance. Des souvenirs qui me font parfois sourire lorsque j’y repense. Et je mesure ma chance d’en avoir eu ce privilège à de nombreuses reprises.

Papa, mon Papa Michel, il n’est pas le meilleur Papa du monde mais mon Papa à moi me racontait chaque soir une histoire avant de m’endormir.

J’ai encore des flashs de ces moments précieux. Moi, dans mon lit double et lui, assis sur le bord à me raconter l’histoire des trois petits cochons ou du petit chaperon rouge. Jamais de livre, il n’inventait pas les histoires mais il les racontait à sa manière. Sa façon de souffler sur les maisons me faisait hurler de rire. Autant lorsqu’il imitait la voix du grand méchant loup.

Mon Papa n’était pas parfait. Il y avait beaucoup mieux. Il m’est arrivé d’en vouloir un. De mieux. Ses silences m’ont longtemps pesé. Mais pour rien au monde, je n’échangerai ses souvenirs d’enfance construit entre lui et moi. Nous.

7 commentaires :

  1. Mon papa n'était pas parfait mais il était (et il est toujours lui) et il a toujours cherché à faire de son mieux.
    Ton article me fait penser à celui que j'ai écris pour la fête des pères :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Mon papa n'est pas parfait non plus mais que ce que je l'aime celui la <3

    RépondreSupprimer
  3. Ton article me fait sourire - et m'émeut - car mon père est aussi très renfermé. Il serait bien incapable de montrer une émotion positive, de dire un mot gentil, de dire "bisous" au téléphone ou ne serait-ce que de me tapoter le dos ! Le mien paraît-il m'a raconté quelques histoires et il m'a veillée quand je n'arrivais pas à m'endormir ♥

    RépondreSupprimer
  4. Belle lecture... J'ai un papa imparfait aussi mais il a toujours donné le meilleur de lui pour sa famille.

    RépondreSupprimer
  5. Mon papa est imparfait aussi (Comme si la perfection existait. C'est une chimère en fait...)et je me dis qu'il faut que j'aille plus le voir. Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
  6. L' important c'est qu'il était là ! Très bon article =)

    RépondreSupprimer